أخبار عاجلة


le360 : Casablanca: des habitants des bidonvilles de Sidi Moumen refusent de déguerpir


Par Zineb El Ouilani le 13/10/2018 à 00h32
Bidonvilles
© Copyright : DR

Kiosque360. Les bidonvilles de Sidi Moumen, quartier populaire de la Métropole, tardent à être évacués. Les habitants estiment que le timing est mal choisi à cause, entre autres, de la scolarité de leurs enfants.

Si les premières phases du relogement des habitants des bidonvilles de Sidi Moumen, célèbre quartier populaire casablancais, s'étaient passées plus ou moins dans de bonnes conditions, il n'en est pas de même pour les autres "kariane" (carrières, nom donné généralement à ces bidonvilles).


Selon Assabah, dans son édition de ce week-end des 13 et 14 octobre, les habitants des bidonvilles "Zraba", "Douar Bouazza", "Douar Sidi Taïbi", "Kariane Oulad Hicham", "Douar Aaârib" et "Douar El Ghalia" refusent de quitter les lieux comme le voulait l'opération de relogement lancée en 2010.


Cette année-là, les bidonvillois en question avaient été recensés et leur relogement devait démarrer cette année en même temps que ceux qui squattaient "Karine Toma". Sauf que, à en croire la publication, le timing est très mal choisi. En déménageant à Sidi Hajjaj ou près de la décharge de Médiouna, c'est la scolarité de leurs enfants qui risque d'en prendre un coup contrairement à d'autres habitants qui avaient été relogés sur place comme ceux de "Kariane Skouila".


En principe, souligne Assabah, les nouveaux quartiers qui devaient les accueillir avaient été dotés d'établissements scolaires, sauf que ces écoles n'ont pas encore ouvert leurs portes. D'où le dilemme pour les familles: priver les enfants de scolarité en quittant leurs baraques ou alors se maintenir sur place en louant des logements, ce qui est au-dessus de leurs moyens.


Une solution a enfin été trouvée avec les autorités. Les habitants resteront sur place jusqu'à la fin de l'année scolaire, à charge pour eux, d'ici là, de préparer toute la paperasse nécessaire pour le relogement. Assabah rappelle que l'opération de relogement des habitants des bidonvilles de Sidi Moumen a débuté après les attentats terroristes de mai 2003. En 2006, le recensement des populations concernées a été confié à un cabinet d'étude pour ce qui a été présenté, affirme Assabah, comme une opération pilote et unique en son genre.
 

Par Zineb El Ouilani

عزيزي الزائر لقد قرأت خبر تم جلبه من موقع le360 : Casablanca: des habitants des bidonvilles de Sidi Moumen refusent de déguerpir في موقعنا الشامل نيوز | ولقد تم نشر الخبر من موقع le360 وتقع مسئولية صحة الخبر من عدمه على عاتقهم ويمكنك مشاهدة مصدر الخبر الأصلي من الرابط التالي le360

اشترك فى النشرة البريدية لتحصل على اهم الاخبار بمجرد نشرها

تابعنا على مواقع التواصل الاجتماعى


السابق CENT Campaign 2018: Artificial intelligence is automating attacks on political campaigns - CNET
التالى CENT Ford Ranger Raptor remains a no-go in the US - Roadshow